National Museum of the Faroe Islands

National Museum of the Faroe Islands

6 BrekkuTún Hoyvík, 188 Faroe Islands

http://www.tjodsavnid.fo/
+298340500
Enregistré par
4
utilisateurs
Principaux #tags

#Bezienswaardigheid

#Cultuur

#Musée généraliste

#To do

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 1 partenaires officiels

DANEMARK - FÉROÉ

DANEMARK - FÉROÉ

Le Musée national a été installé dans un bâtiment vaste et neuf à 4 km du centre-ville. On y trouvera quelques trésors de la longue histoire de ces îles : objets vikings, comme cette raquette en bois d'un jeu ancêtre du ping-pong ou du tennis, témoignages du Moyen Age, les vêtements traditionnels portés par des mannequins, pour comprendre le sens des vêtements que vous aurez vus lors d'une soirée féringienne ou d'une fête traditionnelle. Vous comprendrez mieux également les difficultés rencontrées par les habitants soumis au monopole royal du Danemark (1709-1856), qui garantissait des débouchés aux productions locales (dont des chaussettes de laine de mouton exposées ici), et l'importation de denrées, mais qui a maintenu l'archipel dans une dépendance et une stagnation économique de presque deux siècles. Un tableau représente une vue de Tórshavn peinte en 1700, c'est la plus ancienne représentation de la ville que l'on connaisse. Dans une vitrine, des moutons tués et naturalisés en 1844 : ils sont d'une race sauvage qui s'était développée dans l'archipel et dont les derniers représentants ont été abattus en 1866 sur l'îlot de Lítla Dímun. Une espèce qui se rapproche de celle des moutons Soyay, qui vivent encore à Saint-Kilda, à l'ouest des îles Hébrides. Un peu plus loin, parmi le matériel de pêche exposé, on ne manquera pas, au milieu de toutes sortes de couteaux, lanternes et sextants, une boîte carrée en bois, munie d'un trou sur le dessus, et dont un battant découvre deux compartiments à l'intérieur : c'est la boîte des langues. Chaque pêcheur y mettait les langues des poissons qu'il attrapait pour être rétribué selon ses prises. D'un côté, les prises du jour, de l'autre, celles de la semaine. Les langues étaient comptées chaque dimanche.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.