mapstr place model

Les Forts de L'Esseillon

Route de Lesseillon 73500 Aussois France

www.esseillon.fr
+33 4 79 20 30 80
Enregistré par
5
utilisateurs
Principaux #tags

#Archéologie / Artisanat / Science et technique

#Visites - Points d'intérêt

#À voir

#Fort

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 3 partenaires officiels

FRANCE CAMPING CAR

FRANCE CAMPING CAR

La barrière fortifiée de l'Esseillon est constitué de 5 forts construits au début du XIX e  siècle, et qui portent les prénoms de la famille royale de Savoie. Le Fort Marie-Christine : à 1 500 m d'altitude, accessible notamment via le sentier " du plateau d'Aussois ", qui se visite et abrite des expositions temporaires. L'on peut aussi s'y restaurer et y dormir. Le Fort Victor-Emmanuel , à 1 354 m d'altitude, le plus imposant de la barrière de l'Esseillon, de par la succession de 8 bâtiments à doubles niveaux accrochés au sommet d'une falaise. Un jeu de piste y est proposé pour partir sur les traces du soldat Alessandro (jeune artilleur dont la mystérieuse disparition a fait naître une légende). Il existe deux niveaux de difficulté, pour partir sur 1h ou 2h30 d'aventure. Le fort Charles-Albert , construit après les quatre autres et inachevé. Il ne se visite pas. Le Fort Charles-Félix , détruit au moment de l'Annexion et classé comme Ruine Historique. Il ne se visite pas. Et enfin, la Redoute Marie-Thérèse , à 1 258 m d'altitude, qui abrite un centre d'interprétation du patrimoine fortifié et un jeu de piste pour les enfants avec petite restauration sur place. Ces constructions, classées monuments historiques, d'abord propriété du royaume de Piémont-Sardaigne puis lorsque la Savoie a été rattachée à la France, devenues propriétés françaises, n'ont finalement jamais eu à subir l'épreuve du feu. Les forts de l'Esseillon sont au programme des visites de la Fondation Facim (pour l'action culturelle internationale en montagne). Magnifiques, chacun des forts a sa personnalité, des constructions qui valent le coup d'oeil, et inspireront les photographes.

ALPES

ALPES

La barrière fortifiée de l'Esseillon est constitué de 5 forts construits au début du XIX e  siècle, et qui portent les prénoms de la famille royale de Savoie. Le Fort Marie-Christine : à 1 500 m d'altitude, accessible notamment via le sentier " du plateau d'Aussois ", qui se visite et abrite des expositions temporaires. L'on peut aussi s'y restaurer et y dormir. Le Fort Victor-Emmanuel , à 1 354 m d'altitude, le plus imposant de la barrière de l'Esseillon, de par la succession de 8 bâtiments à doubles niveaux accrochés au sommet d'une falaise. Un jeu de piste y est proposé pour partir sur les traces du soldat Alessandro (jeune artilleur dont la mystérieuse disparition a fait naître une légende). Il existe deux niveaux de difficulté, pour partir sur 1h ou 2h30 d'aventure. Le fort Charles-Albert , construit après les quatre autres et inachevé. Il ne se visite pas. Le Fort Charles-Félix , détruit au moment de l'Annexion et classé comme Ruine Historique. Il ne se visite pas. Et enfin, la Redoute Marie-Thérèse , à 1 258 m d'altitude, qui abrite un centre d'interprétation du patrimoine fortifié et un jeu de piste pour les enfants avec petite restauration sur place. Ces constructions, classées monuments historiques, d'abord propriété du royaume de Piémont-Sardaigne puis lorsque la Savoie a été rattachée à la France, devenues propriétés françaises, n'ont finalement jamais eu à subir l'épreuve du feu. Les forts de l'Esseillon sont au programme des visites de la Fondation Facim (pour l'action culturelle internationale en montagne). Magnifiques, chacun des forts a sa personnalité, des constructions qui valent le coup d'oeil, et inspireront les photographes.

VACANCES AVEC LES ENFANTS

VACANCES AVEC LES ENFANTS

La barrière fortifiée de l'Esseillon est constitué de 5 forts construits au début du XIX e  siècle, et qui portent les prénoms de la famille royale de Savoie. Le Fort Marie-Christine : à 1 500 m d'altitude, accessible notamment via le sentier " du plateau d'Aussois ", qui se visite et abrite des expositions temporaires. L'on peut aussi s'y restaurer et y dormir. Le Fort Victor-Emmanuel , à 1 354 m d'altitude, le plus imposant de la barrière de l'Esseillon, de par la succession de 8 bâtiments à doubles niveaux accrochés au sommet d'une falaise. Un jeu de piste y est proposé pour partir sur les traces du soldat Alessandro (jeune artilleur dont la mystérieuse disparition a fait naître une légende). Il existe deux niveaux de difficulté, pour partir sur 1h ou 2h30 d'aventure. Le fort Charles-Albert , construit après les quatre autres et inachevé. Il ne se visite pas. Le Fort Charles-Félix , détruit au moment de l'Annexion et classé comme Ruine Historique. Il ne se visite pas. Et enfin, la Redoute Marie-Thérèse , à 1 258 m d'altitude, qui abrite un centre d'interprétation du patrimoine fortifié et un jeu de piste pour les enfants avec petite restauration sur place. Ces constructions, classées monuments historiques, d'abord propriété du royaume de Piémont-Sardaigne puis lorsque la Savoie a été rattachée à la France, devenues propriétés françaises, n'ont finalement jamais eu à subir l'épreuve du feu. Les forts de l'Esseillon sont au programme des visites de la Fondation Facim (pour l'action culturelle internationale en montagne). Magnifiques, chacun des forts a sa personnalité, des constructions qui valent le coup d'oeil, et inspireront les photographes.

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.