Les Souterrains de Provins
Enregistré par
16
utilisateurs
Principaux #tags

#Ouvrage d'art

#Visite

#Visites - Points d'intérêt

#A faire

Vous êtes le propriétaire ?
Connectez-vous pour modifier vos informations et accéder à vos statistiques détaillées.
Accéder à votre espace

Approuvé par 2 partenaires officiels

FRANCE À MOTO

FRANCE À MOTO

La particularité de Provins est d'avoir son double souterrain. Chaque édifice important de la citadelle se prolonge sous terre avec une carrière, une salle basse, une crypte reliée aux autres par des souterrains. Cette seconde ville - plus de cent salles répertoriées dans la Ville Haute et plusieurs dizaines dans la Ville Basse - s'est constituée à partir de carrières d'extraction de "terre à foulon" qui servait à dégraisser et nettoyer le drap de laine de haute qualité réalisé à Provins. Ces cavités ont été exploitées en refuges pour les pauvres, les pèlerins, mais surtout en tant qu'entrepôts durant les Foires de Champagne, où les négociants stockaient des marchandises de prix, bien gardées par les services d'ordre des Comtes de Champagne. Dans ces vastes "salles basses", éclairées par des puits de lumières et décorées, il était plaisant d'accueillir des clients et montrer ses marchandises dans des sortes de " show-rooms ". Certaines salles ont également servies de réunions cultuelles, ou ont été utilisées plus tard, en tant qu'Orient" de loges maçonniques comme d'anciennes écritures sur les parois en attestent. Aujourd'hui, l'on peut visiter, magnifiquement éclairée à la fibre optique, la partie communale de ces réseaux (250 mètres), ceux qui se situent sous l'Hôtel-Dieu et sous la rue Saint-Thibault.

BEST OF FRANCE

BEST OF FRANCE

La particularité de Provins est d'avoir son double souterrain. Chaque édifice important de la citadelle se prolonge sous terre avec une carrière, une salle basse, une crypte reliée aux autres par des souterrains. Cette seconde ville - plus de cent salles répertoriées dans la Ville Haute et plusieurs dizaines dans la Ville Basse - s'est constituée à partir de carrières d'extraction de "terre à foulon" qui servait à dégraisser et nettoyer le drap de laine de haute qualité réalisé à Provins. Ces cavités ont été exploitées en refuges pour les pauvres, les pèlerins, mais surtout en tant qu'entrepôts durant les Foires de Champagne, où les négociants stockaient des marchandises de prix, bien gardées par les services d'ordre des Comtes de Champagne. Dans ces vastes "salles basses", éclairées par des puits de lumières et décorées, il était plaisant d'accueillir des clients et montrer ses marchandises dans des sortes de " show-rooms ". Certaines salles ont également servies de réunions cultuelles, ou ont été utilisées plus tard, en tant qu'Orient" de loges maçonniques comme d'anciennes écritures sur les parois en attestent. Aujourd'hui, l'on peut visiter, magnifiquement éclairée à la fibre optique, la partie communale de ces réseaux (250 mètres), ceux qui se situent sous l'Hôtel-Dieu et sous la rue Saint-Thibault.

Ce qu'en disent les utilisateurs

https://lateteenlair.net/une-journee-a-provins-mes-incontournables/

@latete_enlair

La meilleure expérience Mapstr est sur l'application mobile.
Enregistrez vos meilleures adresses, partagez les plus belles avec vos amis, découvrez les recommendations de vos magazines et influcenceurs préférés.